antenne relais, maladie, EHS, electrohypercsensible, cancer, conséquences des champs elebctromagnetiques, bio initiative, rapport medical, les ondes, les nouvelles ondes, antennes, connexion filaire, internet et l'école, WIFI, VLAN, DECT, fibre optique, 4G, ondes electromagnétiques, téléphone sans fil, mobile, portable
antenne relais, maladie, EHS, electrohypercsensible, cancer, conséquences des champs elebctromagnetiques, bio initiative, rapport medical, les ondes, les nouvelles ondes, antennes, connexion filaire, internet et l'école, WIFI, VLAN, DECT, fibre optique, 4G, ondes electromagnétiques, téléphone sans fil, mobile, portable
 

Communications Mobiles & Innovations Technologiques :


Afin de ne plus créer de pollution environnementale (bain radiatif/électrosmog), Next-up organisation aurait proposé à Free mobile
de tester un site pilote (sans irradiation) d’antennes relais de forte puissance (100W), ce qui de surcroît offre l’avantage de diminuer fortement le nombre de sites de stations de Bases terrestres d’antennes relais nécessaires à une bonne couverture.

source : Next up

 

 

Le rouge-gorge est désorienté par les ondes électromagnétiques

Les activités humaines seront-elles à l’origine de la désertion des oiseaux migrateurs des zones urbaines ? Le bruit électromagnétique engendré par les appareils électroniques peut en tout cas perturber leur orientation, comme le montre une étude menée par une équipe de l’université d’Oldenburg en Allemagne et publiée dans Nature jeudi 8 mai.

En réalisant plusieurs expériences sur le rouge-gorge familier (Erithacus rubecula), Henrik Mouritsen et ses collègues ont démontré l’influence des basses fréquences électromagnétiques sur la boussole interne de ces volatiles. Les chercheurs ont d’abord placé les oiseaux dans des cages en aluminium grillagées et reliées au sol. Ce type d’installation permet le blocage des rayonnements électromagnétiques, mais pas du champ magnétique terrestre. Dans cette situation, les oiseaux s’orientent sans difficulté vers leur direction migratoire.

 

En revanche, lorsqu’ils sont placés dans des huttes en bois, ils perdent leur capacité d’orientation. De même quand leur cage blindée est déconnectée du sol. « L’enceinte en aluminium reliée à la terre protège du bruit électromagnétique. Elle absorbe ces ondes puis les libère grâce à sa circulation continue. Le bois, quant à lui, n’est pas un matériau conducteur, donc la cabane n’est pas préservée des ondes, tout comme la cage en aluminium déconnectée du sol », explique Hervé Cadiou (CNRS, université de Strasbourg), spécialiste de la perception magnétique chez les animaux.

 

Conclusion : soumis aux ondes électromagnétiques, le système sensoriel du rouge-gorge est grandement déstabilisé, ce qui provoque sa désorientation migratoire globale. Plus inquiétant, l’effet ne se limite pas à une gamme de fréquence particulière. Ce sont les champs magnétiques de faible intensité qui sont les plus concernés. Les auteurs ont en effet appliqué des ondes d’intensité équivalente à celles produites par des équipements radio AM (modulation d’amplitude) ou des matériels de surveillance électronique. L’intensité de ces ondes était 1 000 fois inférieure à celles des téléphones mobiles, mais 400 fois supérieure à celles émises le long de lignes électriques à haute tension.

 

Dès lors, le déclin dans nos villes du nombre d’oiseaux migrateurs nocturnes constaté par certains chercheurs serait-elle imputable aux appareils électroniques ?  Effectivement, de moins en moins de ces animaux évoluent en zone citadine, mais davantage de recherches sur l’impact du bruit électromagnétique sont nécessaires

 

Source Le Monde.fr | Mis à jour le 09.05.2014 à 14h16 par Florian Cadu

En France, l' EHS, maladie émergente ne fait pour l'instant que peu d'attention de la part du corps médical mais nous progressons néammoins vers une prise de conscience.

Les médecins, sauf rares exceptions, sont mal informés sur les troubles susceptibles d'être causés par les ondes. Ils ne disposent pas de diagnostics faisant consensus et sont par conséquent dans l'incapacité de reconaître la mise en place d'une hypersensibilisation chez un patient. Les malades sont livrés à une errance médicale aléatoire, soumis à de multiples et coûteux examens ; leur discours n'est pas toujours pris au sérieux. Pourtant cette maladie est entrée dans la classification officielle des maladies des Pays Nordiques en 2000, de l'Allemagne et la Suisse en 2012, l'OMS reconnait son existence.

Sans le savoir chacun de nous est exposé aux ondes. On ne sait quasiment rien sur ce qui conduit à ce phénomène d'hypersensibilité. Il semblerait que cette pathologie touche majoritairement les femmes et les personnes développant un terrain allergique. Cela ne représente qu'une partie de l'impact des ondes sur la santé car de plus en plus de scientifiques s'interrogent sur le rôle des ondes dans l'augmentation de maladie chroniques telles que la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, les maladies neurodégénératives, la dépression.

Le sommeil est une fonction vitale, une étude française récente révèle une forte insatisfaction quant à notre qualité de sommeil : plus d’1 français sur 2 n’est pas satisfait de son sommeil, près de 20 % de la population souffre d’insomnie

Pourtant en prenant en compte l’impact de l’environnement de l’habitation, des chambres à coucher, en agissant directement sur certains facteurs perturbateurs par leur suppression ou leur amoindrissement dans nos intérieurs, nous parvenons à obtenir une meilleure qualité de sommeil. L’environnement devient une réponse naturelle de mieux être sans effets préjudiciables à notre santé.

Faire établir un vrai diagnostic des différentes sources de rayonnement est la base pour connaitre son environnement.

 

 

Ordinateur portable, tablette.... les nouvelles addictions

Maux de tête récurrents, tension musculaire (épaule, cervicale...)

Alors que nous nous battons pour une vraie reconnaissance des ces nouvelles pathologie et une vraie prise en charge par nos pouvoirs publics, certains centres de thalassothérapie ont déjà mis en place des programmes spécifiques pour accueillir les victimes des ondes.

 

 

http://www.wat.tv/video/20-heures-26-janvier-2014-6mgih_2i6xp_.html

Ondes : serons-nous tous bientôt atteints d'électrosensibilité ?

Une proposition de loi EELV vise à faire preuve de "sobriété" dans l'exposition aux ondes et aux champs électromagnétiques, alors que les personnes disant en souffrir seraient de plus en plus nombreuses. 

 

 

On les appelle les EHS. Les électrohypersensibles sont ces personnes qui affirment souffrir d'une allergie aux ondes et aux champs électromagnétiques. Elle se terrent chez elles ou en "zone blanche", à l'abri de toute exposition aux objets émetteurs (antenne-relais, téléphones portables, bornes wifi...). Dans leur proposition de loi examinée jeudi 23 janvier à l'Assemblée, des députés EELV demandent à ce que l'électrosensibilité soit définie dans le Code de l'environnement. 

 

Les symptômes (brûlures et picotements, maux de tête, vertiges, nausées...) peuvent-ils toucher un jour une plus grande partie de la population ? Sont-ils sous-estimés ? Alors que le niveau d'exposition augmente, avec notamment le déploiement de la 4G, francetv info a interrogé les différents acteurs mobilisés sur la question. Tour d'horizon. 


PHILIPPE MERLE / AFP) Par Catherine Fournier •
Une pathologie non reconnue en France
Une pathologie encore non reconnue en Fr[...]
Editeur Open Office [9.8 KB]

 

Une décision de la Cour de Cassation italienne vient de reconnaître un lien entre l'usage intensif du téléphone portable et le développement d'une tumeur bénigne dans le cadre professionnel. C'est une première et une grande avancée pour les associations qui veulent prouver depuis des années ce lien de cause à effet. "Le débat est enfin clairement ouvert", expliquent-elles.

Utiliser de manière intensive un téléphone portable peut-il provoquer le cancer ? Pour la première fois, un tribunal italien a certifié un lien de cause à effet. Les associations de médecins espèrent beaucoup de cette décision.

L’amendement proposé par Isabelle ATTARD et adopté par le Parlement lors du projet de loi sur la refondation de l’école impose aux décideurs de favoriser les connexions filaires dans les écoles et indique : « Le principe de précaution doit pousser l’Etat et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment les plus jeunes, de l’influence des ondes ».

Protéger les enfants, c’est réduire les niveaux d’exposition en remplaçant les systèmes WIFI par des connexions internet filaires, en reliant les tableaux blancs interactifs aux ordinateurs par câble, c’est choisir un téléphone filaire plutôt qu’un téléphone DECT sans fil avec base. Cela ne veut surtout pas dire revenir au tableau noir ! Les élèves pourront poursuivre leur éducation en utilisant les nouvelles technologies mais sans augmenter les niveaux d’exposition aux ondes électromagnétiques. Un point noir cependant, la fameuse 4 G que les opérateurs ont eu l’autorisation d’installer sur tout le territoire national et qui provoque une multiplication par 2 ou 3 des niveaux d’exposition des populations.

Par fibre optique, pas de rayonnement électromagnétique, les scientifiques du CRIIREM s’en félicitent. Il est possible de réduire la fracture numérique sans surexposer les populations à des rayonnements que l’Organisation Mondiale de la Santé a déclarés potentiellement cancérigène.

 

Le  Cancérologue, Dominique Belpomme, nous alerte : "Les champs magnétiques sont néfastes pour la santé"

 

voir l'interview...

http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/les-champs-magnetiques-sont-nefastes-pour-la-sante-1177447-2013-10-15

ONDES, l’ASEF (Association Santé Environnement France qui rassemble aujourd’hui près de 2500 médecins) s’interroge sur le rapport de l’ANSES

Dans son rapport, l’ANSES indique que l’exposition aux ondes électromagnétiques peut provoquer des modifications biologiques, c'est-à-dire altérer les cellules, mais que les données scientifiques disponibles à ce jour ne montrent pas d’ « effet avéré » sur la santé. Selon elle, il n’est donc pas nécessaire de modifier la règlementation actuelle. Pourtant dans ce même rapport, elle conseille de continuer les recherches scientifiques et de limiter l'exposition aux ondes, en particulier celles des mobiles, pour les enfants et les utilisateurs intensifs. Une recommandation qui semble difficile à mettre en place puisque la « très célèbre » 4G va augmenter considérablement le rayonnement des ondes…

Deux temps. Pour savoir si les ondes sont véritablement dangereuses, il est vrai que nous avons besoin de plus d’études. Mais ces études prennent du temps, beaucoup de temps… Un temps dont ne disposent pas les médecins qui doivent répondre aux problèmes de leurs patients maintenant ! « Aujourd’hui, l’ANSES juge que les risques pour la santé ne sont pas vérifiés et que nous pouvons laisser la réglementation actuelle en l’état. Cependant, il ne faut pas oublier que l’Organisation Mondiale de la Santé a classé ces mêmes ondes comme peut-être cancérigènes. Alors, sommes-nous en train de reproduire les erreurs de l’amiante ? L’absence de certitudes scientifiques va-t-elle encore nuire à la population ? Si nous voulons la protéger au présent nous devons agir maintenant - et non dans 20 ans quand le mal sera déjà fait… » explique le Dr Pierre Souvet – Président de l’ASEF qui avait adressé une lettre ouverte à tous les Sénateurs et Députés pour règlementer l’implantation des antennes relais et leur niveau d’émission.

 

 

QU’EN EST-IL DE

 

L’ÉLECTROSENSIBILITÉ ?

 

L’Association de Géobiologie pour l’Environnement l’Habitat et la Santé (AGEHS) dont les buts sont d'informer,sensibiliser les personnes à la géobiologie et aux ondes qui  nous entourent et perturbent notre organisme, réalise des  analyses, diagnostics de votre habitation.

Différents articles, rapports sont publiés et nous disent que les études n’apportent pas de preuves suffisantes permettant  d’affirmer que, les radiofréquences ont un effet  sur notre santé.

(lire la suite....       http://www.echodalsace.com/images/zoom/pdf/echo_h225.pdf)

L'Anses formule des recommandations pour limiter les expositions aux radiofréquences

Face au développement rapide des technologies sans fil, l’Anses formule des recommandations pour limiter les expositions aux radiofréquences, notamment des populations les plus vulnérables 

http://www.anses.fr/fr/content/lanses-formule-des-recommandations-pour-limiter-les-expositions-aux-radiofr%C3%A9quences 

 

 

http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/AP2011sa0150Ra.pdf

 

Santé Téléphones portables, antennes relais, WiFi, 4 G. Pas de preuves mais un risque à prévenir

La grande peur des ondes

source : DNA.  Élodie Bécu, publiée le 15/10/2013

http://www.dna.fr/economie/2013/10/15/ondes-pas-de-preuves-averees-mais-un-risque-a-prevenir

Jean-Yves Cendrey : "Je suis électro hyper-sensible"


"Il existe des gens qui ont besoin de vivre enmurés." Cette phrase peut paraître absurde pour les lecteurs de plus de 25 ans. C'est pourtant le cas de Jean-Yves Cendrey, qui s'est aperçu il y a quelques mois qu'il ne supportait plus les ondes électromagnétiques.  Il raconte cette maladie dans son nouveau livre Shproum, qui sera publié en France le deux octobre prochain, aux éditions Actes Sud.

http://www.franceinfo.fr/societe/rencontre-avec/jean-yves-cendrey-1148841-2013-09-20

Avis et Rapport de l'ANSES relatifs à la mise à jour de l'expertise "radiofréquences et santé"

Quels sont les effets des ondes électromagnétiques ?

Regroupement des électrohypersensibles à Boulc

Reportage d'Audrey Garric, Le Monde, 30 août 2013

La liste des maladies professionnelles des pays nordiques(regroupant le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède, ainsi que le Groenland, les Iles Feroe et Åland), adaptée de la classification OMS ICD 10 intègre la sensibilité chimique multiple (MCS) et l'intolérance électromagnétique sous la classification R68.8 qui regroupe les symptômes, signes et les examens cliniques et de laboratoires anormaux non classés ailleurs

 

Antennes-relais : une étude montre des effets concrets sur la santé de jeunes rats

le Jeudi 4 Avril 2013 à 05:00 mis à jour à 06:51

Par Yann Bertrand , Bruno Rougier

L'Institut national de l'Environnement industriel et des risques a mené une étude, conjointement à l'Université de Picardie Jules-Verne, qui montre notamment que le sommeil des jeunes rats est perturbé par le rayonnement électromagnétique produit, par exemple, par les antennes-relais. De quoi se poser des questions quant aux effets sur les humains.

Les antennes-relais de téléphonie mobile sont une nouvelle fois pointées du doigt. Et cette fois, ce sont des analyses scientifiques qui viennent jeter un certain trouble.

Les scientifiques de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS), en collaboration avec l'Université de Picardie Jules-Verne, ont mené des expériences sur de jeunes rats, dont certains étaient exposés à des rayonnements électromagnétiques d'un volt par mètre, soit la puissance que l'on peut ressentir quand on habite ou que l'on se promène près d'une antenne-relais. Les rats exposés ont développé plusieurs affections : une moins bonne régulation thermique, un plus grand appétit, et un sommeil paradoxal (celui des rêves) plus morcelé. 

"Le plus étonnant, c'est que, à ces niveaux d'intensité qui sont très faibles, on puisse observer des effets qui sont très nets" (René de Seze, directeur de recherche à l'INERIS). Même si ce fractionnement du sommeil paradoxal a forcément un effet, les scientifiques doivent poursuivre leurs expériences pour déterminer lequel. Une certitude : l'exposition à ces champs électromagnétiques perturbe le corps des rats, et par extension, celui des hommes.

Tumeur cancéreuse et téléphone portable

Une décision de la Cour de Cassation italienne vient de reconnaître un lien entre l'usage intensif du téléphone portable et le développement d'une tumeur bénigne dans le cadre professionnel. C'est une première et une grande avancée pour les associations qui veulent prouver depuis des années ce lien de cause à effet. "Le débat est enfin clairement ouvert", expliquent-elles.

http://www.franceinfo.fr/justice/tumeur-cancereuse-et-telephone-portable-l-italie-ouvre-une-breche-781531-2012-10-26

Cancer du cerveau : le téléphone portable en cause ?

Depuis des années, le débat concernant l’impact du téléphone portable sur notre santé, fait rage au sein de la communauté scientifique et des instances sanitaires nationales et internationales. L’agence européenne de l’environnement, qui devrait rendre un rapport sur le sujet dans les jours à venir, semble avoir tranché. L’organisme estime qu’il existe un lien probable entre l’utilisation régulière de téléphones mobiles et l’apparition de cancers du cerveau.

D’après le rapport à venir de l’agence européenne de l’environnement, téléphoner trop souvent avec un portable aurait un impact sur notre santé, et notamment lorsque les appels ont lieu lors d’un trajet en voiture. En effet, à chaque passage d’une antenne relais à une autre, notre cerveau capterait des ondes particulièrement nocives. Si d’autres travaux de recherche ont déjà montré qu’il existait un lien certain entre téléphone mobile et cancer du cerveau, c’est la première fois qu’un rapport d’une agence internationale pointe l’effet pervers du changement de relais.

Afin de réduire les risques liés à l'exposition aux ondes nocives pour le corps humain, il est conseillé de limiter les appels en voiture et, en règle générale, de changer d’oreille toutes les deux minutes. C’est en effet, selon les experts européens, l’exposition prolongée d’un seul côté de la tête qui serait à l’origine du développement de tumeur cérébrale…

Pour le Professeur BELPOMME, il y a un lien prouvé entre champs électro-magnétiques, cancers et leucémies

resource://pdf.js/web/

Les Champs électro magnétiques et les silos

 

Le Mans, 21 mars 2013  Nouvelles d’ondes 

A l’occasion de l’examen par le Parlement  du projet de loi sur  la refondation de l’école, un amendement porté par Isabelle ATTARD, députée Europe Ecologie Les Verts, a été adopté. Il  impose aux décideurs de favoriser les connexions filaires dans les écoles  et indique : « Le principe de précaution doit pousser l’État et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment les plus jeunes, de l’influence des ondes ».  

Protéger les enfants, c’est réduire les niveaux d’exposition en remplaçant les systèmes WIFI par des connexions internet filaires, en reliant les tableaux blancs interactifs aux ordinateurs par câble, c’est choisir un téléphone filaire plutôt qu’un téléphone DECT  sans fil avec base. Cela ne veut surtout pas dire revenir au tableau noir ! Les élèves  pourront poursuivre leur éducation en utilisant les nouvelles technologies mais sans augmenter les niveaux d’exposition aux ondes électromagnétiques.Un point noir cependant, la  fameuse 4 G que les opérateurs ont eu l’autorisation d’installer sur tout le territoire national et qui provoque une multiplication par 2 ou 3 des niveaux d’exposition des populations.Dans le même temps, le Conseil Général de la Sarthe opte pour une connexion Haut Débit sur l’ensemble du territoire départemental par fibre optique, donc sans rayonnement électromagnétique, les scientifiques du CRIIREM s’en félicitent. Il est possible de réduire la fracture numérique sans surexposer les populations à des rayonnements que l’Organisation Mondiale de la Santé a déclarés potentiellement cancérigène.  

Catherine GOUHIER CRIIREM

DECLARATION DU 23 MARS 2009 : Champs électromagnétiques et Santé

TELEPHONIE MOBILE ET SANS-FILS

 

TELEPHONIE MOBILE ET SANS-FILS

Histoire et Mobiles

TROUSSE POUR ACTION http://www.robindestoits.org/

 

 

NAP n°29 – Février 2009 : Intolérance aux champs électromagnétiques : les recherches

NAP n°28 – Janvier 2009 – L’ARTAC décrit le syndrome d’intolérance aux champs

_Les effets des champs électromagnétiques 3 avril 2013 - INERIS

RAPPORT DE INERIS CEM.pdf
Document Adobe Acrobat [357.0 KB]

Le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (SICEM) - ARTAC - Pr BELPOMME -

RAPPORT du Professeur BELPOMME.pdf
Document Adobe Acrobat [122.0 KB]

RAPPORT PARLEMENTAIRE sur« Les effets sur la santé et l’environnement des champs électromagnétiques produits par les lignes à haute et très haute tension »M. Daniel RAOUL, Sénateur

rapport parlementaire champs electo magn[...]
Document Adobe Acrobat [6.9 MB]

Compte-rendu du débat INERIS – ONG/Effets d’une exposition chronique aux ondes radiofréquences sur larégulation thermique chez le jeune rat -Mercredi 3 avril 2013

TEST onde sur les rats.pdf
Document Adobe Acrobat [656.4 KB]

Une Plainte au pénal vise Bouygues Telecom

Une famille de Chevreuse, dans les Yvelines, lie les problèmes de santé de deux jeunes filles à la présence, non loin de la maison, d'une antenne-relais de téléphonie mobile. Elle a porté plainte.....

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20080917.OBS1647/une-plainte-au-penal-vise-bouygues-telecom.html

 

 

 Bouygues condamné à démonter une antenne relais : le jugement intégral

 Le tribunal de Nanterre a ordonné, pour la première fois en France, le démontage d'une antenne relais de téléphonie mobile au nom du principe de précaution, estimant qu'il y avait un risque potentiel sur la santé des riverains. Une décision qui pourrait faire jurisprudence. Nouvelobs.com publie le jugement intrégral

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20081006.OBS4472/bouygues-condamne-a-demonter-une-antenne-relais-le-jugement-integral.html

Antennes-relais : une femme electrosensible....

Une femme de 42 ans se disant électro-sensible aux antennes-relais de téléphonie mobile, dont le procès en appel contre son bailleur strasbourgeois, CUS Habitat, devait se tenir jeudi, a vu la cour reporter l'examen de sa plainte...

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20081006.OBS4554/antennes-relais-une-femme-electro-sensible-voit-son-proces-reporte.

BELGIQUE - MARS 2006

inscription new letter

COMMENT NOUS JOINDRE

Association de Géobiologie pour l’Environnement, l’Habitat et la Santé

1 rue principale

67270 WILSHAUSEN

Téléphone : 0786287156

email : agehs@orange.fr

 

La récolte 2018 se termine.

Avis aux retardataires.

 

N'hésitez pas à nous contacter au 03 88 70 27 05

07 86 28 71 56

 

Prochain stage d'initiation

9 et 10 juin 2018

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association de Geobiologie pour l'Environnement, l'Habitat et la Sante